Concerts

Concerts

Vendredi 13 mars à 19h30 - Concert de chansons d’Edith Piaf par Iris Munos accompagnée au piano par Mateusz Urbaniak

Klub Firlej, ul.Grabiszyńska 56, billets avant le concert: 30/25 zl

Iris Mounos est une actrice et chanteuse francaise, née à Perpignan. Durant plusieurs années, elle a joué sur les scènes des théâtres français, souvent dans des spectacles musicaux. En 2011, elle commence sa carrière musicale. Elle se produit en France, en Belgique et en Pologne. En 2012,  commence sa collaboration avec Mateusz Urbaniak, un pianiste de jazz polonais. En 2014, elle a préparé un nouveau recital composé de chansons d’Edith Piaf.

 

 

 

Vendredi 20 mars de 10h00 à 12.30 - Concert des écoles organisé par les Collèges 30 et 34                                             

Groupe scolaire nr 1,  29/33 rue Słubicka (entrée libre) 

Les jeunes francophones, élèves de différentes écoles de Wrocław – écoles maternelles, primaires collèges et lycées – assureront le spectacle par des danses, des chansons, des poésies avec la participation des chefs d’établissement et des enseignants.

 

NOS PARTENAIRES :

 

Vendredi 20 mars à 19h - Concert  de musique classique
Piano: Bertrand Chamayou, Orchestre de NFM, direction: George Tchitchinadze

Filharmonia Wrocławska, 19 rue Piłsudskiego
Billets : 40 zl, 25 zl

Au programme:

W.A. Mozart Symponie B-dur nr 33 KV 319
M. Ravel Concert piano G-dur
J. Brahms II Symphonie D-dur op. 73

Bertrand Chamayou fait partie des artistes désormais incontournables de la scène musicale. Dôté d’un très vaste répertoire, impliqué dans la création contemporaine et oscillant d’un style à l’autre avec une facilité déconcertante, il impose aujourd’hui une assurance et une imagination saisissantes, ainsi qu’une remarquable cohérence dans son propos artistique.

En 2014 et 2015 il se produira à la Philharmonie de Berlin avec le Deutsche Sinfonie Orchester, à l’Alte Oper de Francfort avec le Hessischer Rundfunk Orchester, sera l’invité de nombreux orchestres dont l’Oregon Symphony Orchestra à Portland, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre Symphonique de Québec, l’Orchestre de la Monnaie de Bruxelles, le Poznan Philharmonic, l’Orchestre Symphonique de Barcelone, le NDR Sinfonie Orchester de Hambourg. Il est également l’invité de l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine et de son directeur musical Paul Daniel pour une résidence sur toute la saison 2013/2014 dans le nouvel Auditorium de Bordeaux et en tournée.

En janvier 2014 Bertrand signe un contrat d’exclusivité avec le label Erato et signe un magnifique disque Schubert pour sa première collaboration, sorti en février. Il jouera ce programme sur des scènes du monde entier telles que le Théâtre des Champs-Elysées, Wigmore Hall, Alice Tully Hall au Lincoln Center, la Schubertiade de Schwartzenberg, le Festival de Rheingau, le Konzerthaus de Vienne, le Festival International de Piano de Talinn.

Ses précédents enregistrements pour le label Naïve avaient été très remarqués et notamment, en 2011, son intégrale des Années de Pèlerinage, couronné de nombreuses récompenses (Gramophone’s Choice, Choc Classica, Diapason d’Or de l’Année 2012 et Victoire de la Musique du meilleur enregistrement de l’Année).

Cette même année Bertrand recevait une Victoire de la Musique classique comme Soliste Instrumental de l’Année. Il avait déjà reçu en 2006 une Victoire, dans la catégorie « Révélation », couronnant un parcours déjà très prometteur.

Bertrand a été invité à se produire sur de grandes scènes internationales comme la Salle Pleyel, le Théâtre des Champs-Elysées, le Wigmore Hall, le Lincoln Center de New York, la Herkulessaal de Munich, la Philharmonie de Cologne, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, l’Auditori de Barcelone, le Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, le Forbidden City Concert Hall de Pékin ainsi que dans des festivals comme le Klavier Festival de la Ruhr, le Mostly Mozart Festival, le Festival Gergiev de Rotterdam, le Festival de Lucerne, le Mecklenburg-Vorpommern Festspiele, le Musikfest de Brême, la Schubertiade de Schwartzenberg, le Festival de Schwetzingen, le Festival Piano aux Jacobins à Toulouse, qui lui est très fidèle depuis ses débuts et l’a invité aussi à son édition chinoise à plusieurs reprises, le Festival de la Roque d’Anthéron, le Festival de la Chaise-Dieu, le Festival de Besançon, où il remplace au pied levé Krystian Zimerman, le Festival de la Côte Saint-André, le Festival de Radio France et Montpellier qui lui offre une résidence pour son édition 2013.

Bertrand Chamayou joue sous la direction de chefs comme Pierre Boulez, Andris Nelsons, Leonard Slatkin, Neville Marriner, Yutaka Sado, Semyon Bychkov, Philippe Herreweghe, Emmanuel Krivine, Michel Plasson, Stéphane Denève, Fabien Gabel, Ludovic Morlot, Jérémie Rohrer, Fayçal Karoui, Tugan Sokhiev, Lawrence Foster, Evelino Pido, Louis Langrée, Christian Arming, Paul Daniel, Joshua Weilerstein aux côtés de plusieurs orchestres de renom tels que l’Orchestre de Paris, le London Philharmonic Orchestra, le WDR Sinfonie Orchester de Cologne, la Deutsche Kammer Philharmonie de Brême, le SWR Sinfonie Orchester de Stuttgart, l’Orchestre National de France, le Royal Scottish National Orchestra, le Danish National Symphony Orchestra.

La musique contemporaine occupe une part importante de son activité et il a travaillé avec des légendes vivantes de la création comme Henri Dutilleux ou György Kurtag. Il a été invité dans le cadre du festival "Présences" à donner les concertos de Thomas Adès et de Esa-Pekka Salonen. Son activité de chambriste est de même essentielle, et il se produit régulièrement avec ses amis Sol Gabetta, Renaud Capuçon, Daishin Kashimoto, Augustin Dumay, Antoine Tamestit, Gautier Capuçon, Nicolas Baldeyrou, Alexeï Ogrintchouk, David Guerrier, Paul Meyer, Emmanuel Pahud, les quatuors Ebène, Belcea, Ysaÿe…

Natif de Toulouse, Bertrand Chamayou a été remarqué dès l’âge de 13 ans par le pianiste Jean-François Heisser dont il a suivi par la suite l’enseignement au conservatoire de Paris. Dans le même temps, il a travaillé assidûment aux côtés de l’illustre Maria Curcio à Londres, et a reçu les conseils éclairés d’un grand nombre de maîtres, dont ceux de Murray Perahia.

Bertrand Chamayou a par ailleurs à son actif des réalisations ambitieuses comme le cycle des 20 regards sur l’Enfant-Jésus à l’occasion du centenaire du compositeur ou les 12 études d’exécution transcendante de Liszt, données maintes fois en concert, et dont résulte un "live" salué unanimement par la critique (Sony Classical). Il a signé en 2008 un récital Mendelssohn (Naïve) couronné de très nombreuses récompenses. Au printemps 2010, Bertrand Chamayou a présenté un disque César Franck (Naïve) accompagné par le Royal Scottish National Orchestra dirigé par Stéphane Denève. Ce disque a reçu plusieurs récompenses dont l’Editor’s Choice de Gramophone.

 

Mercredi  25 mars à 19h - Soirée de gala
Concert du duo sénégalais Paco & Mamadou

Teatr Lalek, 4  Place Teatralny
Billets: 30 zl, 25 zl - Teatr Lalek

Pako Sarr

Musicien, compositeur, producteur sénégalais, il a commencé sa carrière en 1988 à Dakar. Installé à Varsovie depuis 7 ans, il s'est imposé en Pologne avec le groupe Pako Sarr Band et le trio sénégalais Djolof Man de Varsovie dont il est co-fondateur avec son compatriote Mamadou Diouf. Guitariste, il chante en français et wolof sur des compositions mélangeant habilement blues sahélien, reggae acoustique et funk. Il est aussi compositeur de musiques de film.

Mamadou Diouf

Ce vétérinaire sénégalais, arrivé il y a 30 ans en Pologne dans le cadre de ses études, a décidé de se consacrer à présent entièrement à la musique. Installé à Varsovie, il a créé la Fondation « Afrique Autrement » avec laquelle il mène de multiples actions de sensibilisation pour valoriser l'image du continent en Pologne en organisant notamment des rencontres multiculturelles dans les établissements scolaires.

Il a enregistré son 1er album African Snow en 1994 avec le multi-instrumentiste polonais Kinior. Depuis lors, il a collaboré avec de nombreux groupes musicaux polonais avant de créer le trio Djolof Man avec son compatriote Pako Sarr et le groupe afro-beat Sama Yoon avec le saxophoniste Grzegorz Rytka.

C’est aussi un homme de radio dynamique et particulièrement apte à faire découvrir aux polonais les musiques du monde.

 

 

   

 

NOS PARTENAIRES :

 

 

 

Dodaj komentarz

Ochrona prywatności