Soirée de gala: concert de Zaza Fournier

20h30 cocktail (sur invitation)

Etudiante  en théâtre , elle est également auteur , compositrice et interprète.  Passionnée par la musique , elle joue du violon avant d’apprendre l’accordéon à 19 ans. C’est par hasard qu’elle entame sa carrière de chanteuse. Quand son professeur de théâtre lui demande d’improviser sur le thème « Qu’est-ce qu’un homme , qu’est-ce qu’une femme ? » , l’étudiante chante une chanson co-écrite avec sa tante intitulée « La vie à deux ».
Ses complices en musique sont Jack Lahana (réalisateur notamment pour Brigitte Fontaine , la Fiancée ...) et le multi-instrumentaliste Rob (claviériste du groupe Phoenix , auteur de musiques de film , qui travaille aussi sur un projet solo Dodécalogue...). Avec leur aide , « La vie à deux » devient un single. Un premier album est alors réalisé avec pour influences des artistes comme Elvis Presley. Leur collaboration se poursuit par la suite : les deux artistes ont réalisé et arrangé l’album de la jeune femme , s’appuyant sur les guitares de Nico Bogue et la batterie de Raphaël Seguinier. On pensait l’univers de Zaza Fournier fantaisiste , avec des sonorités proche de la musique d’après-guerre, mais ses inspirations sont autres. Zaza s’est faite accompagner par l’intégrale des chansons de Roy Orbinson, l’auteur de Blue Bayou , guitariste et interprète majeur des années 1960. Elle a aussi écouté Christophe, à l’époque d’Aline et Les Paradis perdus. Ces textes lui ont donné le sentiment que « ce qui a été n’est plus ». Cette nouvelle nostalgie (Mon frère, Maman, écrite pour sa mère), n’a pourtant pas entamé la sensuelle gourmandise et l’optimisme vigoureux qui sont la marque de Zaza Fournier.

Regarde-moi, que sa conceptrice traduira en scène de façon plus rock, avec un groupe et non plus en solitaire, indique que la jeune génération dont sont issus Zaza et ses musiciens a écouté et intégré presque inconsciemment toutes les révolutions rythmiques du siècle passé : le twist, le rockabilly et Adriano Celentano (Happy Birthday) … Des rythmes amoureux, qui emballent. Zaza est une néo-yéyé (Qu’est-ce que ça te fait ?, 15 ans), une rockeuse des origines (Johnny Chéri), une amoureuse dévergondée (Regarde -moi). Ses personnages se composent au fil des sensations. Citant une Zaza Fournier traversée de références dansantes et latines, calypso, mambo, Zaza Fournier modernise un temps, les années 1960 , les sans-soucis n’étaient pas crétins pour autant , où la guitare , les chœurs et le doo-wap embellissaient les chansons. Zaza Fournier se souvient de l’esthétique de Cry Baby, le teen movie de John Waters et s’en remet aux muses du rockabilly, « parce que c’était hyper sexy, drôle et que tous ces types qui se coiffaient en banane et s’habillaient en pantalon de cuir moulant savaient pratiquer le second degré. Elvis savait jouer avec son image, avec recul. ». Zaza a revisité la chanson française, et maintenant que va-t-elle faire ? Bousculer ce qui doit l’être. S’amuser avec ses chœurs doo-wap, danser avec son copain l’accordéon hybride, et chanter.

 

Partenaires :

                   

Ajouter un commentaire

Mentions légales